Mardi 26 Septembre 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Plus de 35 000 sites 4G autorisés par l’ANFR au 1er juin 2017
L’Agence nationale des fréquences (ANFR) vient de publier les derniers chiffres de son observatoire mensuel des déploiements des réseaux mobiles. Au 1er juin, 35 118 sites sont autorisés, dont 30 388 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Au mois de mai, les demandes d’autorisations des sites 4G ainsi que leurs mises en service ont poursuivi leur progression. Les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 2,1 % (2,4 % pour avril 2017) tandis que les mises en service de sites 4G ont augmenté de 2 % (1,9 % le mois dernier).

En France, 4 bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G :

26 640 sites[1] sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 3,1 % sur un mois) ;
22 129 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 3,6 % sur un mois) ;
22 859 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,8 % sur un mois) ;
986 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz[2] (+ 0,7 % sur un mois).

Outre-Mer, 1 559 antennes sont autorisées pour la 4G en application des décisions de l’ARCEP pour le déploiement de la 4G dans plusieurs territoires : 909 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz, 1 194 sites dans la bande 1 800 MHz et 436 sites dans la bande 2,6 GHz.

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit :

1. Bouygues Telecom (12 373 sites, + 680 en mai) ;
2. SFR (11 726 sites, + 267 en mai) ;
3. Orange (11 606 sites, + 380 en mai) ;
4. Free Mobile (8 274 sites, + 105 en mai).


Cet observatoire du déploiement des réseaux mobiles est disponible en version cartographique pour suivre les déploiements dans les différents territoires : http://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire-en-carte/ 

[1] Certains des sites autorisés dans les différentes bandes de fréquences sont mutualisés et utilisent donc un même support. Ceci explique pourquoi la somme des sites autorisés par bande de fréquences n’est pas égale à la totalité des sites 4G autorisés.

[2] Pour mémoire, la bande 700 MHz n’est actuellement disponible pour le très haut débit mobile que dans quelques zones ouvertes le 6 avril 2016. Plus d’informations sur ces zones et les prochaines phases de déploiement sont disponibles ici.                         
Publié le mardi 6 juin 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles