Dimanche 20 Août 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Industrie 4.0 : appellation à la mode ou réalité ?
Le cabinet PAC (CXP Group) a réalisé une étude sur la manière dont les entreprises industrielles européennes mettent en place des projets en matière d’IoT. L'objectif étant d’identifier les défis se cachant derrière leur réalisation et les principales stratégies élaborées afin de les mettre en œuvre.

Selon cette étude :
  • 72 % des entreprises industrielles européennes ont l’intention d’augmenter leurs investissements dans l’IoT au cours des trois prochaines années et de les utiliser afin d’améliorer leur efficience opérationnelle, créer de nouveaux produits et services connectés et développer des modèles économiques inédits.
  • 60% des entreprises du secteur manufacturier déclarent avoir lancé des projets IoT dont le déploiement est actuellement en phase initiale, intermédiaire ou avancée.
  • 70% considèrent que l’objectif premier de leur stratégie en matière d’IoT consiste à réduire leurs charges d’exploitation,
  • 50% confient que leurs projets IoT ont pour but de permettre le développement de produits, de services et de nouveaux modèles économiques.
Ces chiffres montrent à quel point ces entreprises cherchent de nouvelles manières d’améliorer les systèmes et processus qu’elles utilisent depuis plusieurs dizaines d’années tout en progressant dans la chaîne de valeur.

Au niveau régional, le degré d’adoption et les priorités d’investissement varient selon les pays. Les pays nordiques, par exemple, sont ceux dont le degré d’adoption a le plus progressé, tandis que l’Allemagne affiche des niveaux d’adoption légèrement plus faibles que d’autres pays. "Ceci est certainement dû au fait que le développement des produits connectés et intelligents n’est pas aussi important que celui des applications IoT dans l’industrie 4.0, indique Klaus Holzhauser, en charge de la practice Digital CX & IoT chez PAC. La principale explication à cela pourrait être liée aux inquiétudes et à la réglementation en matière de protection des données et respect de la vie privée sur le marché allemand". La sécurité des données et les préoccupations concernant la confidentialité sont, en effet, considérées comme les principaux obstacles à la mise en œuvre de l’IoT. Le plus inquiétant étant que 54% des entreprises admettent qu’elles n’utilisent toujours pas les données provenant d’objets connectés pour prendre des décisions opérationnelles.

"L’IoT promet d’être à l’origine d’avantages concurrentiels et de transformations de taille, souligne Sara Gardner, vice-présidente et directrice de la technologie de Hitachi Insight Group. Le défi consiste à intégrer l’IT et l’OT (les technologies opérationnelles), ce qui est essentiel pour s’assurer de pouvoir obtenir des informations utiles à l’aide des données collectées grâce aux objets connectés. La co-création avec un partenaire de confiance qui comprend chaque aspect de l’intégration IT/OT accélérera la création de solutions IoT au sein des entreprises, réduira le délai de rentabilisation et garantira des résultats concluants".


Publié le mercredi 19 avril 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles