Dimanche 23 Juillet 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
IBM veut développer l'informatique et les services quantiques avec ses systèmes Q
Persuadé que les systèmes et les services quantiques constituent des voies d'avenir pour le big data, l'analytics et la recherche, IBM annonce plusieurs nouveautés autour de ses systèmes "IBM Q" qui seront fournis via sa plateforme cloud.

IBM vient, en effet, d'annoncer deux nouveautés :
  • le lancement d'une nouvelle API (Application Program Interface : interface de programmation) pour l’IBM Quantum Experience qui permet aux développeurs et aux programmeurs de concevoir des interfaces entre l’ordinateur quantique de cinq bits quantiques (qubit) disponible dans le Cloud et des ordinateurs classiques, sans avoir besoin d'une connaissance profonde en physique quantique.
  • la sortie d'un simulateur amélioré sur l’IBM Quantum Experience capable de modéliser des circuits jusqu'à 20 qubits. Avant l'été, IBM prévoit également de lancer un SDK complet sur l’IBM Quantum Experience pour permettre aux utilisateurs de concevoir des applications quantiques et des programmes logiciels simples.
L’IBM Quantum Experience permet de se connecter au processeur quantique d'IBM via le cloud d’IBM, d'exécuter des algorithmes et des expériences, de travailler avec des bits quantiques individuels et d'explorer des tutoriels et des simulations autour de ce qui pourrait être possible avec l’informatique quantique. IBM compte mettre au point des systèmes IBM Q pour étendre le domaine d'application du calcul quantique et envisage de collaborer avec des partenaires clés de l'industrie pour développer des applications qui exploitent l’accélération quantique des systèmes. Différentes applications sont envisagées comme : 
  • la découverte de médicaments et de matériaux (en détaillant la complexité des interactions moléculaires et chimiques menant à la découverte de nouveaux médicaments et de nouveaux matériaux),
  • la supply chain et la logistique (pour trouver le chemin optimal à travers les systèmes globaux de systèmes pour une logistique et des chaînes d'approvisionnement ultra-efficaces), 
  • les services financiers (pour trouver de nouvelles façons de modéliser les données financières et d'isoler les principaux facteurs de risques globaux pour faire de meilleurs investissements), 
  • l’intelligence artificielle (pour rendre les facettes de l'intelligence artificielle telles que le machine learning beaucoup plus puissantes),
  • la sécurité du cloud (rendre le cloud computing plus sécurisé en utilisant les lois de la physique quantique pour améliorer la sécurité des données privées).
IBM précise toutefois que la collaboration et l'engagement avec les développeurs, les programmeurs et les partenaires universitaires seront essentiels au développement et à l'évolution des systèmes informatiques quantiques d'IBM.



Publié le mardi 7 mars 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles